Fidélité (Famille)

 

Introduction

Les dossiers de la série Le citoyen du Québec ont tous la même structure :IntroductionPrincipe, Renseignements pratiques, Illustrations, Enjeux, Jalons, Vigilance, Sources.

Principe : nous explicitons d’abord le principe.

Renseignements pratiques : il s’agit d’un court guide sur les services correspondant aux aspects de la vie publique : santé…

Illustrations : Personnes, événements, lieux, œuvres illustrant le principe.

Enjeux : le contexte parfois difficile auquel un principe s’applique.

Jalons : étapes, actions significatives marquant le progrès dans le respect d’un principe.

Vigilance :  esprit critique à l'endroit des scandales et autres événements troublants qui détournent la société du principe en cause.

Sources : Livres, Revues, Sites, Articles, Vidéos, Audios.

Principe

Comment vivre sans croire que quelqu'un, une personne au moins, de par le vaste monde, se soucie de nous, désire notre bonheur, ne nous abandonnera jamais et volerait à notre secours en cas de malheur? Ce lien inconditionnel n'est-il pas la fidélité ? Un attachement à un être tel qu'on lui pardonne à l'avance ses sautes d'humeur et ses écarts de conduite et qu'on l'aimerait encore pauvre et malade s'il est riche et en santé. Un tel lien peut exister à l'intérieur d'un couple, mais aussi entre les enfants et les parents et entre deux enfants. Ce sont peut-être les formes diverses que peut prendre ce lien qui explique pourquoi  les gens attachent une telle importance à la famille au moment même où le taux de divorce peut donner à penser qu'elle n'a guère de valeur aux yeux des gens.

Ces liens sont de deux sortes: donnés ou choisis. Les liens donnés, par la famille ou le voisinage, étaient la règle dans la société traditionnelle. Ils comportaient une part de contrainte. Dans les sociétés modernes, ce sont les liens choisis qui sont la règle, même dans les familles. Ils sont plus exigeants, plus instables que les liens donnés. D'où une solitude de plus en plus fréquente.

Selon un sondage CROP de janvier 2008 sur les valeurs des Québécois, la famille est au sommet de la liste, chose étonnante à première vue, compte tenu du taux de divorce.